Déconfinement : est-il raisonnable pour les enfants de revoir leurs grands-parents ?

Crédits : iStock

La fin du confinement a progressivement commencé le 11 mai en France. Une date qui marque la fin de deux mois d’enfermement durant lesquels nos déplacements devaient impérativement être réduits. Forcément, après tout ce temps sans pouvoir voir leurs proches, nombreux sont ceux qui ont décidé de leur consacrer leur premier déplacement post-confinement. Cependant, est-il bien prudent pour les familles d’aller rendre visite aux aînés alors que le virus est toujours en circulation ? Est-il bien nécessaire de leur faire courir ce risque ?

Aucune interdiction officielle de rendre visite aux grands-parents

Lorsque les conditions de déconfinement ont été annoncées par le gouvernement, il n’y avait aucune interdiction en termes de visites à ses proches, simplement quelques règles à respecter. Ainsi, les rassemblements de plus de dix personnes sont interdits et les déplacements doivent se limiter à une distance de 100 kilomètres de son domicile maximum. Pour le reste, il est parfaitement possible de rendre visite à ses aînés tout en maintenant les gestes barrières qui permettent de limiter la transmission du virus.

Au cours des nombreuses allocutions du gouvernement afin d’éclaircir les conditions de déconfinement, il a souvent été rappelé aux Français de faire preuve de bon sens. Les personnes âgées sont effectivement considérées comme à risque et peuvent donc développer des formes graves du coronavirus. S’il est parfaitement normal de ressentir un manque de sa famille et notamment des grands-parents, cela ne justifie pas pour autant l’imprudence. Selon les cas, et en particulier si les grands-parents présentent déjà des problèmes de santé, il vaut peut-être mieux s’abstenir de leur rendre visite.

Quelques règles à s’imposer

Si la situation est très difficile pour bien des familles, elle permet malgré tout de préserver au mieux la santé de tous. Bien évidemment, la décision finale vous revient et si vous adoptez tous les gestes barrière, vous pourrez revoir votre entourage en limitant les risques. Malheureusement, cette situation risque d’être plus difficile à expliquer à de jeunes enfants qui ont très certainement envie de serrer très fort leurs grands-parents dans les bras.

Quoi qu’il en soit, nous avons la « chance » de vivre cette crise sanitaire à l’ère du numérique, ce qui nous permet malgré tout de garder contact avec les autres. Si vos proches ne vivent pas dans le même département que vous et à plus de 100 kilomètres, vous allez donc devoir continuer ces échanges numériques pendant un temps. Vous pouvez tenter de relativiser un peu en gardant à l’esprit que c’est une nouvelle façon d’échanger et surtout que dans quelques mois, vous pourrez très certainement retrouver votre vie d’avant. Quoi qu’il en soit, la santé de vos proches reste la chose la plus importante, il faut donc la préserver.

Articles liés :

Coronavirus : une étude révèle que les enfants ne seraient finalement pas si contagieux

Masque en tissu : les erreurs à ne pas faire

Coronavirus : l’ONU s’inquiète des conséquences sur la santé des femmes