Espagne : le congé paternité rallongé à 8 semaines

Crédits : iStock

Le congé paternité est au centre de nombreux débats depuis plusieurs années. En France, il est de seulement 11 jours, intégrant les jours fériés et les week-ends. Il peut s’étendre à 18 jours dans les cas de naissances multiples. Une parenthèse bien courte lorsque l’on prend conscience du bouleversement que représente l’arrivée d’un enfant dans une vie. Si dans certains pays, le congé paternité est presque inexistant, d’autres au contraire choisissent d’accorder plus de droits aux jeunes papas. C’est notamment le cas de l’Espagne qui l’a rallongé, le faisant passer de 5 à 8 semaines.

Une nouvelle qui va faire des jaloux

Le 1er avril, une nouvelle loi a été votée en Espagne permettant aux jeunes papas de prendre plus de temps pour s’occuper de leur bébé. Jusqu’à présent, les Espagnols bénéficiaient de 5 semaines de congé paternité, ce qui est déjà nettement supérieur par rapport à leurs voisins français. Mais cette nouvelle loi le rallonge encore, le faisant ainsi passer à 8 semaines.

Le vrai problème du congé paternité, notamment en France, est le fait que tous les jeunes papas ne le prennent pas forcément et continuent de travailler à la naissance de leur bébé. Que ce soit par souci professionnel ou par peur du jugement, ils sont malheureusement encore nombreux à faire l’impasse dessus alors qu’ils y ont droit. C’est pour cela que cette même loi espagnole les oblige à prendre deux semaines de congé à la suite de l’accouchement. Pour les six semaines restantes qui leur sont autorisées, ils ont jusqu’à 12 mois après la naissance pour les prendre s’ils le souhaitent. Durant tout ce laps de temps, le jeune papa sera indemnisé à 100 %. De plus, il n’a pas la possibilité de transférer ses jours de congé avec sa compagne. Ainsi, s’il ne les prend pas, ils seront perdus.

Ce congé paternité est accordé à tous les pères, qu’ils soient biologiques ou non, ainsi qu’aux mères dans les couples homosexuels.

Plus d’égalité

Le congé paternité est un vrai pas vers plus d’égalité entre les hommes et les femmes. En effet, la maman est souvent la seule à devoir assumer le retour à la maison avec bébé après la maternité. Une étape qui n’est pas simple tant cette naissance est un grand bouleversement. Elle doit donc parvenir à trouver ses marques, s’occuper de son enfant ainsi que des tâches ménagères le tout avec la fatigue liée à l’accouchement. Une fois encore, la responsabilité des enfants et de la maison revient automatiquement à la femme qui doit alors assumer sur tous les fronts. Une situation qui n’est donc absolument pas égalitaire. La présence du papa est ainsi réellement nécessaire pour l’épauler dans cette épreuve loin d’être simple.

C’est aussi l’occasion pour lui de commencer le plus tôt possible à tisser de vrais liens avec son bébé. Ces moments sont donc extrêmement importants pour le jeune papa ainsi que pour son enfant.

Malheureusement, la France a encore bien du retard au sujet du congé paternité avec seulement 11 jours accordés aux jeunes papas. L’Espagne pourrait donc être un exemple à suivre afin de permettre au père comme à la mère de s’investir dans ce nouveau rôle si important dans une vie.

Sources : MagicMaman, Le Monde

Articles liés :

Congé pathologique : qu’est-ce que c’est exactement ?

Retour de maternité : 6 astuces pour bien le gérer

Annoncer sa grossesse à son employeur

Espagne : le congé paternité rallongé à 8 semaines
noté 5 - 1 vote