Grossesse : que faire en cas d’infection vaginale ?

Crédits : iStock

Au cours de la grossesse, il est important de prendre bien soin de sa santé, et donc d’éviter au maximum les petites maladies et autres infections. En effet, le moindre problème peut mener à des conséquences plus ou moins graves, et parfois à une fausse couche ou à un accouchement prématuré. On retrouve notamment l’infection vaginale qui peut être relativement inquiétante.

Quelques gestes pour éviter les infections vaginales

Le vagin d’une femme est toujours composé de plusieurs bactéries qui permettent le bon équilibre de la flore vaginale. Il est ainsi nécessaire de maintenir cette harmonie afin d’éviter les petites infections. Si ces dernières peuvent être extrêmement désagréables en temps normal, elles peuvent devenir inquiétantes chez les femmes enceintes. Malheureusement, les infections vaginales sont très courantes au moment de la grossesse, car les fluctuations hormonales peuvent totalement déséquilibrer le pH du vagin.

Pour éviter les infections vaginales, il est tout d’abord important de garder une bonne hygiène intime sans toutefois en abuser, car le vagin a la particularité d’être « auto-nettoyant », ce qui signifie qu’il n’est pas nécessaire de le laver en profondeur. Au contraire, le fait de trop le nettoyer est justement très dangereux, car c’est ainsi que le pH peut être modifié. Il ne faut donc pas trop en abuser non plus, au risque de développer des infections.

Autre facteur qui peut augmenter le risque d’infection : les maladies sexuellement transmissibles. Même durant la grossesse, il est nécessaire de continuer d’utiliser le préservatif si des tests n’ont pas été effectués au préalable.

Enfin, on retrouve les antibiotiques qui peuvent aussi augmenter les risques d’infections. Même s’ils sont généralement déconseillés au cours de la grossesse, certaines pathologies peuvent tout de même nécessiter une prise d’antibiotiques.

Dépister au plus vite l’infection vaginale

Les infections vaginales sont généralement très faciles à repérer tant elles peuvent être difficiles à supporter. Elles se manifestent en effet par de fortes démangeaisons, des pertes vaginales colorées ainsi que des douleurs en urinant.

Au moindre doute, il est essentiel de se rendre de toute urgence chez le médecin. En principe, il y a un danger pour le fœtus uniquement si la poche des eaux est rompue ou fissurée. En effet, grâce au sac amniotique, le bébé est bien protégé des infections vaginales. Cependant, mieux vaut traiter au plus vite ces infections, au risque qu’elles s’empirent avec le temps.