Rentrée de septembre 2020 : Jean-Michel Blanquer donne quelques pistes

Crédits : iStock

Depuis quelques jours, les écoles ont de nouveau ouvert leurs portes après presque deux mois de confinement. Il s’agit d’une situation parfaitement inédite qui nécessite forcément une vraie adaptation de tous. Seulement, cette rentrée des classes se déroule quelques semaines avant les grandes vacances d’été. Il faut donc d’ores et déjà penser à l’après et ainsi à la rentrée de septembre pour l’année 2020-2021. Si cette date peut sembler lointaine pour certains, il est tout de même nécessaire d’anticiper un minimum ce grand retour sur les bancs de l’école pour tous. Ainsi, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, a commencé à donner quelques pistes à ce sujet.

À quoi va ressembler la rentrée de septembre ?

Si aujourd’hui, les écoles sont à nouveau ouvertes, il est très difficile de savoir à quel stade sera l’épidémie au mois de septembre. Le déconfinement a en effet commencé depuis seulement quelques jours et il a été possible de constater une nouvelle vague de contagion après un retour progressif à la vie normale dans plusieurs pays. Si nous savons d’ores et déjà que nos vacances d’été à l’étranger risquent d’être très compromises, qu’en sera-t-il de la rentrée des classes ?

Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal ont commencé à donner quelques indices sur ce à quoi pourrait ressembler la rentrée de septembre, même s’il faut garder à l’esprit que la situation peut changer du tout au tout en seulement quelques semaines. Il faut donc garder à l’esprit que ce qui est proposé aujourd’hui ne sera pas forcément ce qui se produira en septembre. Ainsi, le ministre de l’Éducation nationale a expliqué sur franceinter : « Pour la rentrée, on va préparer le scénario mixte, celui où l’élève est en partie présent en petits groupes, où certaines activités peuvent avoir lieu en dehors de l’établissement, et avec de l’enseignement à distance qui continuerait à être très important ». Cette hypothèse sera certainement maintenue si l’épidémie de coronavirus est encore d’actualité en septembre. Dans le cas contraire, il est tout à fait probable que les cours reprennent de façon plus traditionnelle.

Des conditions différentes pour les études supérieures

Ces règles s’appliqueront vraisemblablement aux écoles maternelles, primaires, aux collèges et aux lycées. Cependant, les cours à l’université risquent très certainement de ne pas reprendre normalement en septembre. Il est en effet possible que les cours magistraux, qui réunissent souvent des centaines d’élèves dans une seule et même pièce, soient plutôt donnés à distance. Cela dit, quoi qu’il arrive, le ministère de l’Éducation fera en sorte que des interactions entre élèves et professeurs soient possibles.

Articles liés :

Confinement et école à la maison : les parents dépassés

École à la maison : les 4 avantages de faire vous-même les devoirs à vos enfants

L’école à deux ans : bonne ou mauvaise idée ?